Retour sur les rencontres utilisateurs 14-15/12/2017

Previous Topic Next Topic
 
classic Classic list List threaded Threaded
2 messages Options
Reply | Threaded
Open this post in threaded view
|

Retour sur les rencontres utilisateurs 14-15/12/2017

Quentin Paternoster

Salut voici une copie d'un futur article qu'on va publier en retour des journées utilisateur.

Bonne lecture.


Quentin pour Fractale

--

Retour sur les rencontres d’utilisateurs QGIS

Montpellier 14 – 15 décembre 2017


L’OSGEO et SUPAGRO Montpellier ont organisé une nouvelle édition des rencontres d’utilisateurs de QGIS.

Ayant participé aux journées, voici un retour commenté de celles-ci et ce que nous emportons dans nos valises.


Nos attentes

Nous sommes venus aux rencontres avec plusieurs attentes : prendre le pouls du projet Qgis de sa dynamique et des événements récents, rencontrer d’autres structures travaillant autour de qgis pour parler de modèles économiques ou encore titiller notre fibre geek pour découvrir des fonctionnalités et projets dans lesquels nous pourrions mettre un pied.

Enfin, ayant l’envie d’animer une communauté locale autour du SIG libre depuis la montagne limousine, nous avions aussi en tête de nous inspirer des types d’animations proposés afin d’imaginer des choses à réaliser localement.


Jour 1 BARCAMP

Première pour nous, Le barcamp est un temps où les participants réalisent des sessions courtes d’une heure sur des sujets proposés le matin même. Inscrivant à tour de rôle les sujets sur un tableau, les personnes présentes s’inscrivent par la suite sur les ateliers proposés et se répartissent en petit groupe pour discuter du sujet pendant une heure, animée si possible par des personnes compétentes.

Des notes de ce barcamp sont disponibles sur le site de l’osgeoFR http://conf.qgis.osgeo.fr/2017/12/15/barcamp.html


Nous avons participé à deux ateliers sur la communauté d’utilisateur de Qgis et un sur le fonctionnement de GIT / GITHUB et plus spécifiquement sur la manière dont est organisé le projet QGIS sur la plateforme.


Vers un Groupe utilisateur qgis.fr

Aujourd’hui, le groupe existe techniquement mais a une vie relativement calme en comparaison d’autres groupes d’utilisateurs (la Suisse par exemple). L’idée de ces petits temps était de voir comment fonctionnent ces autres groupes, les missions qu’ils remplissent et ce que nous aurions l’envie d’y mettre.

Un groupe utilisateur peut avoir le rôle d’animer une communauté, être un outil pour mutualiser de l’investissement ou le développement de fonctionnalités dans le logiciel ou encore être identifié comme interlocuteur « neutre » aux yeux d’utilisateurs potentiellement intéressés par le projet et qui ne voudraient pas s’adresser directement à des éditeurs du logiciel. En cela un groupe utilisateur spécifique peut être complémentaire de l’association OSGEO. Ce groupe doit aussi trouver une place entre les différentes initiatives déjà existantes (initiatives ETALAB, différents groupes métiers déjà existants, associations, etc.)

Sans nous le dire en conclusion de cet atelier, nous avons en tête d’infuser sur ce débroussaillage en nous inspirant d’autres initiatives locales comme le groupe POSTGRES entreprises de l’association postgresql.fr


Github et Qgis

Ce second temps a permis de regarder comment fonctionne le projet Qgis dans son développement. Il faut savoir faire le tri entre les différents outils qui sont à disposition. Le projet QGIS étant international, l’anglais est la langue de référence.


ISSUE.QGIS.ORG

C’est ici que l’on peut faire remonter un bug dans le logiciel. La procédure est ici aussi normée dans la documentation du site



LES QEP

Depuis 2014, le projet a mis en place une QEP (Qgis Enhancement Proposals) dans l’idée de créer un processus permettant d’échanger sur de futures fonctionnalités. Les utilisateurs créent des issues et le contenu du code du dépôt

Dans cet exemple: une proposition d’amélioration des outils d’édition de QGIS pour s’approcher de ce qui existe sur AUTOCAD

Les fonctionnalités sont détaillées, les fichiers affectés sont présentés, les effets de bord sont évoqués s’il y en a. Ce travail est très précieux, car il permet par ailleurs, pour d’éventuels financeurs n’étant pas directement impliqué dans le projet de venir prendre un « cahier des charges » pour une fonctionnalité si celle-ci les intéresse.


QGIS/QGIS

C’est ici que se trouve le projet QGIS et qu’il est possible d’effectuer les contributions au code ou ‘Pull Request’. Cela s’adresse donc directement aux développeurs et peut être la concrétisation d’une QEP ou d’une ISSUE sur le « tracker » issue.qgis.org



Présentations du vendredi 15

Les présentations doivent, en théorie, avoir une retranscription vidéo. La matinée était consacrée à l’avenir de QGIS et les changements autour de la version 3. L’après midi proposait la présentation des travaux de différents utilisateurs de Qgis sur la gestion de réseaux de bus, la cartographie automatisée de coupes rases ou encore un tour d’horizon de la gestion des métadonnées.


Par ailleurs, des étudiants de SUPAGRO ont fait un retour sur un cas d’usage autour de la cartographie d’intrants dans le domaine viticole. Ils ont profité du passage à la version 3 pour tester des fonctionnalités de cette nouvelle version.


Petites pépites.
Parmi les petites choses intéressantes avec lesquelles nous repartons de ces journées

  • Le lien accru de QGIS et postgres dans les versions à venir : notifications, reconnaissances de relations, etc.

  • l’outil d’animation du barcamp, simple à mettre place (pour un petit groupe). Il faut veiller à avoir une personne référente sur les sujets avant de lancer les groupes.

  • L’envie de voir l’implémentation du suivi de modifications avec le module sync développé par Julien Ancelin et sa collègue de l’INRA


Pour QGIS 3

d’intuition, Qgis va pouvoir s’approcher au plus près de certains besoins métiers en améliorant en parallèle sa polyvalence. Il est sûr que l’évolution de l’API Python va être un enjeu fort pour la migration des plugins vers la version 3 qui aujourd’hui, est encore loin d’être totale. En tan qu’utilisateurs massifs de Qgis, nous voilà avec tous les éléments pour tester et faire remonter les bugs. Par ailleurs, la documentation de Qgis3 a un besoin de renfort. Avis aux amateurs.


Pour les futurs rendez-vous


15 – 17 mai 2018 : Nouvelle édition du FOSS4G à Paris autour des logiciels de libres de géomatique.

Les prochaines rencontres internationales de QGIS (hackfest) auront lieu à Madère du 21 au 25 février 2018 pour contribuer aux différents projets dans QGIS

https://github.com/qgis/QGIS/wiki/DeveloperMeetingMadeira2018


Merci aux organisateurs et organisatrices de l’événement. Il semble effectivement qu’il y a une attente autour d’un groupe d’utilisateur de QGIS étant donné l’affluence notamment sur le BARCAMP. Beaucoup observent ce logiciel de plus en plus près.


Pour suivre les périgrinations du groupe QGIS-USER-FR vous pouvez aller sur la page suivante :

http://osgeo.asso.fr/content/project/qgis-user-fr



--
Fractale
Conseil, support et production en cartographie et SIG
fractale.xyz
07 84 18 30 12
Membre de la coopérative Oxalis

_______________________________________________
QGIS-fr-user mailing list
[hidden email]
https://lists.osgeo.org/mailman/listinfo/qgis-fr-user
Reply | Threaded
Open this post in threaded view
|

Re: Retour sur les rencontres utilisateurs 14-15/12/2017

Yves Jacolin
Merci pour cet article ! Il faut juste remplacer OSGEO par OSGeo-fr, les 2 existent mais sont différents.

Si vous avez un lien à diffuser après la publication je suis preneur !

Y.

-------- Message d'origine --------
De : Quentin Paternoster <[hidden email]>
Date : 18/12/2017 18:11 (GMT+01:00)
Objet : [QGIS-fr-user] Retour sur les rencontres utilisateurs 14-15/12/2017

Salut voici une copie d'un futur article qu'on va publier en retour des journées utilisateur.

Bonne lecture.


Quentin pour Fractale

--

Retour sur les rencontres d’utilisateurs QGIS

Montpellier 14 – 15 décembre 2017


L’OSGEO et SUPAGRO Montpellier ont organisé une nouvelle édition des rencontres d’utilisateurs de QGIS.

Ayant participé aux journées, voici un retour commenté de celles-ci et ce que nous emportons dans nos valises.


Nos attentes

Nous sommes venus aux rencontres avec plusieurs attentes : prendre le pouls du projet Qgis de sa dynamique et des événements récents, rencontrer d’autres structures travaillant autour de qgis pour parler de modèles économiques ou encore titiller notre fibre geek pour découvrir des fonctionnalités et projets dans lesquels nous pourrions mettre un pied.

Enfin, ayant l’envie d’animer une communauté locale autour du SIG libre depuis la montagne limousine, nous avions aussi en tête de nous inspirer des types d’animations proposés afin d’imaginer des choses à réaliser localement.


Jour 1 BARCAMP

Première pour nous, Le barcamp est un temps où les participants réalisent des sessions courtes d’une heure sur des sujets proposés le matin même. Inscrivant à tour de rôle les sujets sur un tableau, les personnes présentes s’inscrivent par la suite sur les ateliers proposés et se répartissent en petit groupe pour discuter du sujet pendant une heure, animée si possible par des personnes compétentes.

Des notes de ce barcamp sont disponibles sur le site de l’osgeoFR http://conf.qgis.osgeo.fr/2017/12/15/barcamp.html


Nous avons participé à deux ateliers sur la communauté d’utilisateur de Qgis et un sur le fonctionnement de GIT / GITHUB et plus spécifiquement sur la manière dont est organisé le projet QGIS sur la plateforme.


Vers un Groupe utilisateur qgis.fr

Aujourd’hui, le groupe existe techniquement mais a une vie relativement calme en comparaison d’autres groupes d’utilisateurs (la Suisse par exemple). L’idée de ces petits temps était de voir comment fonctionnent ces autres groupes, les missions qu’ils remplissent et ce que nous aurions l’envie d’y mettre.

Un groupe utilisateur peut avoir le rôle d’animer une communauté, être un outil pour mutualiser de l’investissement ou le développement de fonctionnalités dans le logiciel ou encore être identifié comme interlocuteur « neutre » aux yeux d’utilisateurs potentiellement intéressés par le projet et qui ne voudraient pas s’adresser directement à des éditeurs du logiciel. En cela un groupe utilisateur spécifique peut être complémentaire de l’association OSGEO. Ce groupe doit aussi trouver une place entre les différentes initiatives déjà existantes (initiatives ETALAB, différents groupes métiers déjà existants, associations, etc.)

Sans nous le dire en conclusion de cet atelier, nous avons en tête d’infuser sur ce débroussaillage en nous inspirant d’autres initiatives locales comme le groupe POSTGRES entreprises de l’association postgresql.fr


Github et Qgis

Ce second temps a permis de regarder comment fonctionne le projet Qgis dans son développement. Il faut savoir faire le tri entre les différents outils qui sont à disposition. Le projet QGIS étant international, l’anglais est la langue de référence.


ISSUE.QGIS.ORG

C’est ici que l’on peut faire remonter un bug dans le logiciel. La procédure est ici aussi normée dans la documentation du site

<img src="http://osgeo-org.1560.x6.nabble.com/attachment/5346981/0/Image1" name="Image1" width="718" border="0" height="36" align="left" onmouseover="imageMousePointerUpdate(true)" onmouseout="imageMousePointerUpdate(false)">


LES QEP

Depuis 2014, le projet a mis en place une QEP (Qgis Enhancement Proposals) dans l’idée de créer un processus permettant d’échanger sur de futures fonctionnalités. Les utilisateurs créent des issues et le contenu du code du dépôt

Dans cet exemple: une proposition d’amélioration des outils d’édition de QGIS pour s’approcher de ce qui existe sur AUTOCAD

Les fonctionnalités sont détaillées, les fichiers affectés sont présentés, les effets de bord sont évoqués s’il y en a. Ce travail est très précieux, car il permet par ailleurs, pour d’éventuels financeurs n’étant pas directement impliqué dans le projet de venir prendre un « cahier des charges » pour une fonctionnalité si celle-ci les intéresse.


QGIS/QGIS

C’est ici que se trouve le projet QGIS et qu’il est possible d’effectuer les contributions au code ou ‘Pull Request’. Cela s’adresse donc directement aux développeurs et peut être la concrétisation d’une QEP ou d’une ISSUE sur le « tracker » issue.qgis.org



Présentations du vendredi 15

Les présentations doivent, en théorie, avoir une retranscription vidéo. La matinée était consacrée à l’avenir de QGIS et les changements autour de la version 3. L’après midi proposait la présentation des travaux de différents utilisateurs de Qgis sur la gestion de réseaux de bus, la cartographie automatisée de coupes rases ou encore un tour d’horizon de la gestion des métadonnées.


Par ailleurs, des étudiants de SUPAGRO ont fait un retour sur un cas d’usage autour de la cartographie d’intrants dans le domaine viticole. Ils ont profité du passage à la version 3 pour tester des fonctionnalités de cette nouvelle version.


Petites pépites.
Parmi les petites choses intéressantes avec lesquelles nous repartons de ces journées

  • Le lien accru de QGIS et postgres dans les versions à venir : notifications, reconnaissances de relations, etc.

  • l’outil d’animation du barcamp, simple à mettre place (pour un petit groupe). Il faut veiller à avoir une personne référente sur les sujets avant de lancer les groupes.

  • L’envie de voir l’implémentation du suivi de modifications avec le module sync développé par Julien Ancelin et sa collègue de l’INRA


Pour QGIS 3

d’intuition, Qgis va pouvoir s’approcher au plus près de certains besoins métiers en améliorant en parallèle sa polyvalence. Il est sûr que l’évolution de l’API Python va être un enjeu fort pour la migration des plugins vers la version 3 qui aujourd’hui, est encore loin d’être totale. En tan qu’utilisateurs massifs de Qgis, nous voilà avec tous les éléments pour tester et faire remonter les bugs. Par ailleurs, la documentation de Qgis3 a un besoin de renfort. Avis aux amateurs.


Pour les futurs rendez-vous


15 – 17 mai 2018 : Nouvelle édition du FOSS4G à Paris autour des logiciels de libres de géomatique.

Les prochaines rencontres internationales de QGIS (hackfest) auront lieu à Madère du 21 au 25 février 2018 pour contribuer aux différents projets dans QGIS

https://github.com/qgis/QGIS/wiki/DeveloperMeetingMadeira2018


Merci aux organisateurs et organisatrices de l’événement. Il semble effectivement qu’il y a une attente autour d’un groupe d’utilisateur de QGIS étant donné l’affluence notamment sur le BARCAMP. Beaucoup observent ce logiciel de plus en plus près.


Pour suivre les périgrinations du groupe QGIS-USER-FR vous pouvez aller sur la page suivante :

http://osgeo.asso.fr/content/project/qgis-user-fr



--
Fractale
Conseil, support et production en cartographie et SIG
fractale.xyz
07 84 18 30 12
Membre de la coopérative Oxalis

_______________________________________________
QGIS-fr-user mailing list
[hidden email]
https://lists.osgeo.org/mailman/listinfo/qgis-fr-user